Biographie

André Desjardins

« Je suis et peintre et sculpteur. Au fil du temps, j’ai compris que j’ai besoin de peindre pour sculpter et je dois sculpter pour peindre. Chaque fois que je me retrouve devant un canevas, surface plane, inerte et sans histoire, je cherche à y installer un morceau de vie qui gravite dans un espace infini. Mon désir n’est pas de creuser la profondeur vers l’arrière-plan, mais bien d’ouvrir l’avant-plan, d’amener mes personnages à se libérer du canevas. J’utilise parfois des pinceaux, mais je privilégie mes mains. Je sculpte ma toile. J’ai besoin d’un contact direct avec elle. Je la pense en ronde-bosse. Lorsque je peins, en fait, je me prépare à mieux sculpter.

Quand je sculpte, j’ai vraiment l’impression de dessiner mes personnages. Je trace la ligne d’un corps qui se déploie, j’esquisse le galbe d’une hanche, puis la rondeur d’un sein.  Les milliers de croquis que j’ai faits à ce jour, toujours en quête d’une meilleure compréhension de l’anatomie humaine, me permettent d’aborder la matière avec beaucoup de liberté. Les proportions se dessinent de façon naturelle, je peux donc m’amuser à les déconstruire. J’ouvre mes corps, je les cambre à l’extrême. D’un même souffle, je les enracine profondément et je les fragilise. Mes personnages émergent souvent d’une souche de bois qui les traverse et se déploie dans une chevelure dense et sauvage. La rencontre entre le corps et la matière organique se veut un rappel de nos origines. Nous venons de la terre et nous y retournerons.

Peu importe le médium que j’explore, le thème central reste le même : je parle de paix intérieure. De plénitude. Que ce soit en peinture ou en sculpture, je cherche à transcender la simple représentation d’un sujet pour me rapprocher de l’intériorité, de l’âme. Je questionne les mystères de la vie, de l’amour et du monde dans lequel nous vivons. La sérénité que j’insuffle à mes sujets est ma façon de dénoncer le monde exigeant dans lequel nous vivons, un monde qui encourage la performance à tout prix, la surconsommation, la pollution, le stress, la sur-médiatisation de la violence et de la bêtise humaine… J’offre une pause. Mon travail artistique s’inscrit comme un éloge à la lenteur, à la douceur de vivre, au simple bonheur d’être là, vivant, présent. » – André Desjardins

_________________________________________________________________________________________________________________

André Desjardins est né en 1964, à Hauterive. Il a fait ses études en design graphique à l’Université du Québec à Montréal. En 2002, après 14 ans à la barre de son entreprise de communication, Desjardins prend la décision de tout quitter pour se consacrer à sa véritable passion : la peinture et la sculpture.

En 2008, il présente son travail à Art Expo New York, où il jouit d’un succès inattendu. Masterpiece Publishing, une firme californienne spécialisée dans la représentation d’artistes en arts visuels, prend Desjardins sous son aile et propulse la carrière de ce dernier à l’international. Ses œuvres sont maintenant exposées dans plusieurs galeries, collections publiques et privées à travers le monde.

 

Revue de Presse

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!